Comment sécuriser un bâtiment ?

Sur les 90 000 cas de cambriolages qui surviennent chaque année, la plupart auraient pu être évités avec de simples gestes de sécurité.

Voleur en action

Faites attentions … ils rodent !

Parmi les plus importants d’entre eux figure la fermeture à clé de toutes les portes.Et pour les plus minutieux, la protection active permet d’exploiter les atouts des dernières nouveautés technologiques comme le système de domotique et la vidéosurveillance (ce n’est plus aussi cher que par le passez, voyez plutôt).

Le cambriolage, un acte prémédité

Malgré les idées reçues, les voleurs amateurs ne guettent pas seulement les occasions pour entrer dans vos demeures. Pour eux, l’intrusion dans une maison fait l’objet d’un plan préétabli qui a valu quelques jours d’observation des lieux.

Lors de ces périodes stratégiques, ils repèrent déjà les portes non fermées à clé, les fenêtres restées grandes ouvertes, les possibilités d’intrusion en étage, etc.

Plus important encore, une maison déjà cambriolée a plus de chances d’être de nouveau attaquée par les cambrioleurs qui connaissent déjà les lieux et les autres bandes qui reconnaissent les maisons peu sécurisées.

Études à l’appui, 63 % des cambrioleurs choisissent de forcer le châssis des portes pour entrer tandis que 34 % optent pour les fenêtres.

Miser sur la démotivation

Toujours d’après les statistiques, 60 % des cambrioleurs renoncent s’ils n’arrivent pas à forcer l’entrée en 2 minutes et 90 % abandonnent en 3 minutes.

D’où l’intérêt de miser sur le facteur de démotivation. Cela consiste à toujours fermer à double tour les portes et les fenêtres en quittant les lieux, toujours informer la police communale pour les périodes de vacances afin qu’ils envoient leurs patrouilles, utiliser la domotique pour commander à distance les lumières automatiques et simuler une présence dans la maison, limiter la hauteur des clôtures pour rendre les lieux visibles, dissimuler les biens matériels, etc.

Renforcer la sécurisation

Certaines portes sont plus faciles à forcer que d’autres. Pour y remédier, il vaut mieux faire appel aux professionnels habilités à en augmenter le taux de résistance, suivant les références et autres normes européennes ENV 1627 (classification et prescriptions) et ENV 1628 à ENV 1630 (méthodes de test) de retardement des effractions.

En faisant appel à un entrepreneur agréé, vous pouvez également faire installer un système d’alarme pour une sécurisation supplémentaire de votre logis.

Dans ce cas, la vigilance est de mise sur le choix d’un matériel de qualité, d’une firme installatrice agréée et du suivi de toutes les indications du chef de la police locale.

Enfin, l’installation de caméras de vidéosurveillance externes doit se limiter à la surveillance du domaine privé sans porter atteinte à la vie privée des voisins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *