Les avantages de la location meublée : pourquoi investir ?

En optant pour la location meublée, le propriétaire bénéficie d’avantages fiscaux tout en limitant les contraintes.

Pour des raisons de confort et de décence, un logement meublé doit contenir un mobilier adapté aux besoins des locataires qui vont vivre, manger et dormir dans ces lieux durant une période prédéfinie par le contrat de bail.  a-louer

Les caractéristiques du bail meublé

Dans le cadre d’une location meublée, le bail est établi sur une durée minimale d’un an, et ce, avec une clause de reconduction tacite pour un an de plus si aucune des deux parties n’a apporté aucune modification.

Par contre, cette durée est de 9 mois pour les étudiants, et ces derniers ne sont pas concernés par la clause de reconduction. Quant au dépôt de garantie, vous aurez droit à deux mois de loyer, tandis que le loyer sera fixé suivant les tarifs appliqués pour les locations nues dans les zones « tendues ».

Pour récupérer votre loyer, vous avez le choix entre une provision mensuelle avec régularisation et un forfait des charges revisé chaque année, en prenant en compte les charges du locataire. Et si votre locataire souhaite prendre congé, il doit vous envoyer une lettre recommandée avec demande d’avis de réception, 1 mois avant son départ. De votre côté, vous devez respecter une période de 3 mois avant l’échéance du bail.

Toutefois certains spécialistes, comme l’agence de location meublée Book a Flat propose des locations meublés de courtes durée 1 à 3 mois.

Les indispensables de la location meublée

La location meublée impose aux propriétaires de faire un état des lieux avant de signer un nouveau contrat de bail. Il est également de votre devoir d’effectuer des diagnostics techniques.

Les dispositions de la loi portant sur le cautionnement, la clause résolutoire et les associations de locataires seront également appliquées dès que vous décidez de louer vos biens meublés

Régime fiscal et atouts de la location meublée

Les bénéfices perçus dans le cadre d’une location meublée sont considérés comme une activité fiscale du point de vue de l’administration fiscale. Vous devez donc déclarer vos biens en tant que bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

Pour un logement qui vous rapporte moins de 82 200 euros HT de loyers, vous bénéficiez d’un abattement de 50 % en profitant du régime d’imposition de la « micro-entreprise simplifiée ». D’ailleurs, vos revenus sont exonérés lorsque vous louez des pièces qui font partie de l’habitation principale du bailleur.

Ces conditions sont également appliquées lorsque votre prix de location est jugé « raisonnable » : en dessous de 184 € annuels par m² pour les locations et les sous-locations d’Île-de-France pour l’année 2015.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *