Crédit hypothécaire : quel taux choisir ?

Les crédits hypothécaires connaissent la même application de taux que les autres types de crédits. Ils peuvent être à taux fixe ou à taux variable. La question est de savoir lequel de ces taux est profitable, lequel suggère un coût total de prêt relativement abordable.

Répondre à une telle interrogation n’est pas toujours évident. Toutefois, les lignes suivantes vous offrent des éléments de réponse pouvant vous aider dans la sélection du taux de votre prêt hypothécaire.

Taux fixe ou taux variable ?

Un taux fixe reste le même sur toute la durée du prêt. Il est fixé en fonction des taux de marché en vigueur à la signature du contrat. Le prêt hypothécaire à taux fixe n’est donc pas touché par les éventuelles fluctuations du marché financier.

Le taux fixe peut être négocié pour un prêt hypothécaire de courte durée, ou si le fonds initial versé par l’emprunteur est conséquent. Le principal avantage du taux fixe est le fait de connaitre le montant exact des mensualités et le coût total du prêt à l’avance.

Quant au prêt hypothécaire à taux variable, c’est un prêt dont le taux varie sur toute la durée du prêt. Son coût dépend des éventuelles variations du taux du marché. L’établissement financier applique une marge plus ou moins importante selon la capacité de remboursement de l’emprunteur, la durée du prêt ou le capital initial versé.

Bien que les taux appliqués au taux variable soient généralement moins élevés, l’emprunteur ne peut connaitre le montant des mensualités et le coût total de son prêt au préalable.

Comment s’effectue la variation taux prêt hypothécaire ?

Il n’y a malheureusement pas moyen de connaitre avec certitude si les taux d’intérêt vont augmenter ou baisser. Autrement, beaucoup auraient pu profiter de l’opportunité pour réaliser d’importantes économies sur leurs opérations de prêts. Il faut toutefois savoir que l’évolution du taux est liée à indice de référence légal annoncé mensuellement par le Moniteur belge. Et la variation du taux suit un schéma précis fixé par le législateur.

Si, par exemple, le taux initial est de 3% pour un indice égal à 2. Une révision de l’indice à 2,5 impliquerait un nouveau taux de 3,5% (taux initial + la différence entre le nouvel et l’ancien indice). Le taux initial est la base de la limite de variabilité. En outre, une variation du taux doit être communiquée à l’emprunteur à n’importe quel moment du prêt.

Comment se protéger d’une augmentation du taux ?

Dans le cadre d’un prêt hypothécaire à taux variable, certains établissements financiers peuvent offrir une protection aux emprunteurs en cas de hausse des taux d’intérêts. Il s’agit entre autres de la possibilité de transformer le prêt à taux variable en un prêt hypothécaire à taux fixe. Prenez soin de vérifier auprès de votre organisme prêteur si cette opération requière certaines conditions.

Un plafond peut aussi être prévu en cas de hausse des taux d’intérêts. Ce plafond sera appliqué au prêt quelle que soit l’augmentation des taux sur le marché. Maintenant que vous êtes bien informé sur le taux d’intérêt, il vous appartient de sélectionner l’option qui convient au mieux à votre situation avec une simulation de prêt hypothecaire avec credit4you.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *