Pourquoi et comment investir dans l’immobilier aux USA ?

Investir dans l'immobilier aux USAPlacement diversifié, rentabilité, fiscalité avantageuse… Ce sont autant de raisons qui expliquent l’actuel engouement pour l’investissement immobilier aux USA. À cela s’ajoutent la fiabilité du marché économique et la croissance de l’emploi dans nombreuses villes américaines où vous trouverez facilement des biens à acquérir à des prix compétitifs, notamment grâce aux effets de la crise des subprimes.

Se poser les bonnes questions avant de devenir propriétaire immobilier aux États-Unis

Investir dans l’immobilier aux USA demeure une valeur sûre si vous savez choisir la meilleure des stratégies à adopter. Ainsi, avant de vous lancer, prenez le temps de vous poser les bonnes questions, notamment sur le type de bien à acheter (maison, condo), le budget dont vous disposez pour cette acquisition, ce que vous couteront les frais de l’agence immobilière qui deviendra votre intermédiaire, les différentes formalités à suivre afin de devenir acquéreur étranger sur le sol américain, les solutions de financement qui s’offrent à vous, le coût des charges mensuelles à payer aux USA, les impôts fonciers à prévoir, ainsi que la taxe sur la plus-value au moment de la revente.

Demander l’aide d’un expert en investissement immobilier

Pour les non-résidents, l’achat d’un bien immobilier se trouvant sur le territoire américain est tout à fait possible, et vous pouvez même bénéficier de prix avantageux suite à la crise de 2008. Toutefois, il faut demander l’aide d’un avocat fiscaliste pour vous aider à prendre les bonnes décisions et bien prévoir leurs impacts en matière de fiscalité.

EDIT : Personnellement, pour nos projets d’investissement locatif aux USA, nous avons pris contact il y a peu avec USA-Immo.com, nous sommes ravis des premiers bons conseils qui nous ont été fourni par François.

Par exemple, si vous achetez un bien à titre personnel et que vous souhaitez ensuite à en faire don à l’un de vos proches, vous allez devoir payer 40 % d’impôt sur la donation après un abattement de 14 000 $.

Sachez également qu’un impôt sur la succession de 40 % sur la valeur marchande du bien sera également pris en compte après le décès de l’investisseur immobilier. Afin d’éviter ce genre de situation, il vaut mieux se fier au savoir-faire de l’avocat fiscaliste pour dresser un planning d’investissement immobilier aux USA.

Par contre, si vous décidez de louer votre bien immobilier, sachez que les retenues d’impôt s’élèvent à 30 % sur les loyers bruts, mais un investisseur averti demandera un taux progressif sur les loyers « nets ».

Quoi qu’il en soit, la fiscalité demeure avantageuse pour ceux qui souhaitent investir dans l’immobilier aux USA, puisqu’elle dépasse rarement les 15 % du revenu foncier. Qui plus est, l’analyse fiscale est personnalisée et effectuée au cas par cas.

Investissement immobilier aux USA : bien choisir le bien à acquérir

Que vous entriez en contact avec une société d’investissement ou une agence immobilière basée aux États-Unis, commencez toujours par bien choisir le type de bien à acheter. Pour réduire les charges et les risques, il est conseillé d’opter pour une maison individuelle, et éviter ainsi les charges de copropriété caractéristiques des appartements ou condos.

Misez également sur les anciennes constructions âgées de 15 ans et plus pour ne pas avoir à payer les charges de copropriété (HOA et CDD) appliquées aux maisons neuves. Ensuite, renseignez-vous sur la possibilité de prise en charge de la gestion de vos biens, et ce, dès les démarches d’acquisition aux aléas locatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *